mardi 26 février 2008


En manque de produit alimentaire et ayant quelques missions à accomplir en ville, je décide de sortir...


Il fait beau, mon mp3 m'impose un rythme, j'ai chaud. J'arrive au centre un peu stressée, consomme, consume, tout ce monde en aller et venue des sacs pleins les bras, des bottes roses aux pieds d'une moche, des rayures, des enfants, des blonds, des qui sentent bon et moi qui pue, au fil des pas, des regards je retrouve ce sentiment qui m'a poussé à venir ici et qui me poussera à fuir, encore. Grande ville, beaucoup de gens, je m'éclipse des grandes allées et cherche le calme, le vide. les petites rues, le peu de curieux, les raccourcis secrets. j'arrive après plusieurs détours et un litre de gouache acheté au seul endroit qui vend du "cottage cheese" et des bretzels mous. perdu dans les rayons je cherche, je trouve, je pars. des musiciens, des qui vous accostent pour vous demander de soutenir une bonne cause, des mains qui quêtent, les mêmes, des nouveaux, une bonne soeur à vélo, un ciel qui se couvre et moi qui m'inquiète. il est 17h25 le cottage cheese en moins tout va bien, j'ai survécu au brouhaha consommateur, je suis seule jusqu'à ce soir et demain je pars ailleurs avec Clyde évidemment, pourvu que la voiture reste étanche.


c'est repartie pour un nouvel essai, cette fois avec de quoi mettre des images sur l'ordi...